Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Art Et Yoga

  • : art et yoga, blog sur le Hatha yoga et les formations proposées.
  • : Blog sur la pratique et les techniques du yoga, complémentaire du site : www.art-et-yoga.fr
  • Contact

Accueil

Bienvenue sur Art et yoga! Vous trouverez dans ces pages de quoi organiser vos séances, découvrir des techniques de yoga, trouver des renseignements sur nos cours par correspondance, et de nombreux autres articles qui seront repertoriés au fur et à mesure suivant leur catégorie. Alors bonne visite, et n'hésitez pas à nous contacter! Ce site est en complément de www.art-et-yoga.fr!

Attention! Je ne reçois rien dans ma boite mail, pour me contacter écrivez à

artetyoga@netcourrier.com

Recherche

contact

pour me contacter, écrivez à         artetyoga@netcourrier.com

 

Liste D'articles

25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 10:54

La structure énergétique

N°1

Les différents corps

 

 

 

 Cette conception est commune à beaucoup de voies comme le zen,  le bouddhisme, etc. qui partent du principe qu’il n’y a pas que le seul corps physique. Selon les enseignements, l’individu est doté de trois, cinq ou sept corps. Cinq est le nombre de corps le plus répandu, toute philosophie ou voie confondues.

Nous allons les décrire succintement :

 

 

  1. Corps physique : corps grossier anamaya kosha : c’est le corps de nourriture, le plus accessible.
  2. Corps énergétique : Prana maya kosha. C’est la structure qui sous tend et qui contient tous les contenus de l’individu. Ce corps comporte les  nadi, cakras, adharas, vayus, gunas. Il est à la fois dans le coprs physique et s’étend au-delà de celui-ci à environ 1,80 mètres.
  3. Corps mental : mana maya kosha :  il contient tous les contenus mentaux. Il n’est pas localisé à un endroit précis, et il serait à la fois naïf et vain de le rechercher dans le cerveau.
  4. Corps de connaissance : vijnana maya kosha ; le corps «  d’intuition » en quelques sortes. Avec ce corps, on quitte la représentation d’un individu unique. Imaginez la mer, infinie et des sceaux d’enfant dans la mer contenant en partie celle-ci : chaque sceau contiendra un peu de cette mer, mais jamais la mer en totalité et celle-ci malgré tout reste individise.
  5. Corps de félicité : Ananda maya kosha.  Corps que seuls les éveillés, les Buddhis, rencontrent.

 

 

Pour le yoga, les trois premiers sont facilement accessibles, et tout le travail consiste précisément à purifier les énergies du corps énergétique et à unifier le corps énergétique et mental.  Pour mener ce travail à bien, il faut connaître un peu cette structure énergétique. Nous allons la  découvrir ensemble sans trop entrer pour l’instant dans les détails. Nous y reviendrons plus tard.

 

 

 

Le corps subtil – le corps énergétique

 

 

 Il est composé de beaucoup de choses ; aujourd’hui nous parlerons simplement de trois Nadis principaux.

 

Les Nadis : en sanskrit veut dire : ruisseaux, rivières, canaux

 

Ces Nadis sont comme des «  fils » invisibles pour le commun des mortels qui créent une structure de lumière dans et  autour du corps physique car ils vont bien au-delà de lui. Ils sont des milliers. Les textes parlent de 72000 à 350000 Nadis… c’est au fond de peu d’importance. On comprend juste qu’il y a en a une infinité qui tissent comme un réseau de fils de lumières.

Ils sont tous reliés d’une manière ou d’une autre à l’axe central, la Sushumna qui est le centre du corps énergétique.

C’est à leur croisement les plus importants que l’on trouve les cakras et les adharas.

 C’est à travers eux et les cakras que les yogis purifient les énergies en utilisant le souffle, le pranayama. D’où l’importance d’apprendre à le maîtriser, ce qui peut prendre des années…

Comme on ne peut pas faire le travail sur les milliers de Nadis, le yoga en a retenu une dizaine dont trois principaux. Les voici ici présentés

 

- La Sushumna : c’est l’axe central qui va de l’anus jusqu’à la fontanelle qu’elle dépasse de dix centimètres. Les mesures sont juste des repères bien sûr  car on n’est  plus dans une autre perception physique.

L’axe est à la base inerte, endormi et vide. Cet axe se juxtapose à la colonne vertébrale. Le    yoga essaie de magnétiser cette Sushumna car en elle se trouve un des éléments : le feu. Agni.

Dans les écoles natha, ce feu a une importance capitale. C’est lui qui vient, avec le souffle, purifier entièrement le corps et ce «  passage » au feu du corps est à l’opposé d’un yoga pépère de confort, d’où tout effort ou contrainte est banni.

   

Deux autres canaux en serpentin existent près de cette Sushumna.  Ils sont en serpentin chez tout le monde sauf chez les êtres éveillés où ils sont droits de part et d’autre de Sushumna.  

A gauche, on trouve  Ida : le canal lunaire, qui représente les qualités féminines, mentales, l’intériorité, l’intimité, la réflexion, la nuit, l’intuition, le sommeil, la mort…. Ne dit on pas passer l’arme à gauche ? Dans nos expressions populaires se cachent une vérité oubliée.

A droite il y a Pingala : le canal solaire : qui représente le masculin, tout ce qui est actif, agité, chaud, tourné vers l’extérieur

 

Les souffles : l’énergie tourne dans ces trois canaux ; le souffle qui circule à gauche pendant une à deux heures puis au centre, quelques dizaines de seconde, puis à droite.

Bien évidemment ce n’est pas le souffle physiologique, mais l’énergie qui guide ce souffle mais si vous observez vos narines vous verrez qu’il y a une quantité d’air plus importante qui passe dans l’une que dans l’autre et que cela change au cours de la journée.

 

Si le souffle tourne trop longtemps à gauche, cela indique un mauvais fonctionnement de l’énergie donc une maladie qui se prépare. Cela révèle un déséquilibre au niveau de la structure énergétique.

Donc les pratiques en yoga ont une incidence directe sur ces nadis ; comme nadishodhana, ou les pratiques latéralisées, pour qu’il y ait une incidence sur la structure énergétique. D’où le premier bénéficiaire qui est le corps maintenu ainsi dans une santé presque idéale.

 

Les Nadis mettent en relation toute la structure énergétique avec le corps physique au moyen des cakras et des Adharas, sortent de cakras secondaires. Les deux sont formés lorsque les Nadis se croisent. Il y en a donc beaucoup mais les plus importants se trouvent le long de la colonne au croisement des deux nadis Ida et Pingala.   

 

 

J’aime beaucoup faire un parallèle avec le réseau routier, et les échangeurs d’autoroute. Quand le trafic est fluide, tout circule, chaque route est reliée à une autre et permet la circulation  d’un bout à l’autre du pays  qui serait les corps physiques et énergétiques. Mais dès que le trafic est perturbé, bouchons, ralentissements, pollution, tout se forme… les routes ne remplissent plus leur fonction… et tout se dérègle…

 

 structure-energetique---shema-1.JPG

 

Les cakras seront bientôt présentés. Ils ne sont pas sept comme on le raconte souvent mais bien plus. Ils n’ont pas les couleurs de l’arc en ciel, comme on le trouve si souvent sur le net !... ni les rôles auxquels on les confine la plupart du temps dans des articles de vulgarisation…

Partager cet article

Repost0

commentaires